Entretien accordé au Midi-Libre paru le 19/05/2016

L’éclairage d’une spécialiste de l’islam : “Ces commerces s’adressent aux jeunes”

L'éclairage d'une spécialiste de l'islam : "Ces commerces s'adressent aux jeunes"
“Ces commerces s’adressent aux jeunes.”

 Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue, chargée de recherches au CNRS, à l’Institut de recherche et d’étude sur le monde arabe et musulman (Iremam), est une spécialiste de l’islam et du halal.

Un commerce estampillé musulman se développe. Est-ce un phénomène déjà étudié ? Ces commerces de livres, de viande, de vêtements dédiés aux populations maghrébines, turques ou subsahariennes existent depuis longtemps. Ils ont toujours mis en avant au moins en partie une dimension religieuse. Mais on peut remarquer que, depuis les années 2000, ils s’étendent à de nouveaux produits, ils se développent au fur et à mesure que se concentrent les populations musulmanes dans certains quartiers et ils s’adressent aux jeunes. Ce sont d’ailleurs en partie ces jeunes, nés en France, qui ont pris le relais de ces commerces tenus initialement par les primo migrants et qui s’appuyaient…


Citer ce billet
Florence Bergeaud-Blackler (2016, 22 mai). Entretien accordé au Midi-Libre paru le 19/05/2016. Blog de Florence Bergeaud-Blackler. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/njcy

Florence Bergeaud-Blackler

www.bergeaud.blackler.eu

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search